Comment restaurer les electrolytes

Les electrolytes

COMMENT RESTAURER LES ÉLECTROLYTES DANS VOTRE CORPS - POURQUOI AVONS-NOUS BESOIN D’ELECTROLYTES? 



LA FONCTION DES ELECTROLYTES- QU’EST-CE QU’UN ELECTROLYTE

Les électrolytes sont des composantes chimiques qui forment des ions dans les liquides du corps. Leur rôle est de s’assurer que certaines fonctions spécifiques du corps fonctionnent de manière optimale. Un manque en électrolytes causera des crampes dans le corps. Et comme les athlètes professionnels en sont conscients, les crampes peuvent bouleverser toutes vos attentes le jour de la course. 

Donc, comment peut-on éviter les crampes et pousser notre corps à donner son maximum? Tout simplement, nous devons lui fournir la quantité nécessaire des électrolytes. 

Assurer une alimentation appropriée pendant l’activité sportive requiert beaucoup plus que de remplacer les calories et les liquides; elle consiste également à un apport consistant et approprié en électrolytes. Les besoins en électrolytes sont totalement différents des besoins en calories ou en liquides. Donc, vous allez devoir faire des expériences et des essais pendant l’entrainement, avant d’adapter cet aspect de la nutrition à vos propres besoins et sous différentes conditions. 

Les électrolytes jouent le rôle de l’huile du moteur dans votre voiture – ils ne font pas marcher le moteur, mais ils sont absolument nécessaires pour assurer un fonctionnement souple de tout le système. Car en effet, le bon fonctionnement des systèmes digestif, nerveux, cardiaque et musculaire dépend de l’existence des niveaux adéquats des électrolytes. 

Bien qu’il existe plusieurs théories sur les causes des crampes musculaires, elles se produisent souvent à cause d’une hydratation inappropriée et/ou un apport inapproprié en électrolytes. Personne ne souhaite avoir des crampes évidemment, mais rappelez-vous que les crampes sont le une manifestation de l’épuisement des électrolytes dans votre corps. En effet, les crampes sont une manière douloureuse par laquelle votre corps vous dit "Hé! Je suis vide! Remplis-moi maintenant ou je vais cesser!" C’est comme la lampe d’huile sur le tableau de bord de votre voiture; vous ne souhaitez jamais qu’elle soit allumée. 

Et c’est précisément pour cette raison que vous ne devez pas attendre jusqu’à avoir des crampes pour reprendre des électrolytes. De la même manière que vous ne devez pas attendre jusqu’à ce que vous perdiez conscience pour vous vous nourrir, ou jusqu’à ce que vous soyez déshydraté pour boire, Mais en effet, votre régime alimentaire doit toujours comprendre ces éléments vitaux. 

Dans cet article, nous allons vous approcher de cet aspect de la nutrition, souvent négligé et mal compris. Nous vous dirons pourquoi les tablettes de sel ne sont pas efficaces et pourquoi la gamme des produits Endurolytes de chez Hammer offre sans doute les meilleures formules d’électrolytes disponibles sur le marché. 


QU’EST-CE QUE LES ELECTROLYTES ? POURQUOI LES ELECTROLYTES SONT-ILS IMPORTANTS? 

Les électrolytes sont des composantes chimiques qui forment des particules portant une charge électrique (ions) dans les liquides du corps. Ces ions transportent l’énergie électrique nécessaire pour l’accomplissement de plusieurs fonctions, y compris les contractions musculaires et la transmission des impulsions nerveuses. En effet, plusieurs fonctions de notre corps dépendent des électrolytes. Ainsi, une performance optimale nécessite un apport adéquat et continu en ces nutriments importants. 

Grand nombre d’athlètes sous-estiment l’importance d’une restitution continue en électrolytes tout simplement parce qu’ils n’ont jamais eu des problèmes de crampes. Or, même si vous étiez assez chanceux de ne jamais avoir souffert des effets douloureux et débilitants des crampes, vous devez quand même fournir à votre corps un apport continu et adéquat en électrolytes. Pourquoi? Parce que le but principal de restituer les électrolytes n’est pas de prévenir les crampes, mais de conserver des fonctions spécifiques dans notre corps à des niveaux optimaux. Les crampes sont en effet la façon dont notre corps nous informe qu’il est à court d’électrolytes. Lorsque vous avez atteint ce stade, votre performance serait diminuée il y a déjà un moment. Rappelez-vous que votre objectif est de faire fonctionner votre corps de manière souple, sans arrêt ni baisse de performance. De la même manière que vous ne devez pas attendre que votre corps soit déshydraté ou que vous perdez conscience avant de réapprovisionner votre corps en calories ou en liquides, vous ne voulez jamais attendre jusqu'à ce que vous ayez des crampes pour réalimenter votre corps en électrolytes. Un réapprovisionnement constant en électrolytes est tout aussi important que les nutriments que vous consommez et l'eau que vous buvez pendant l'exercice.   


EST-CE QUE LE SEL EST UN ELECTROLYTE- EST-CE QUE JE PEUX SIMPLEMENT UTILISER LES TABLETTES DU SEL?  

Vous ne pouvez pas utiliser les tablettes du sel pour réalimenter votre corps en électrolytes, et ce pour deux raisons: 

1. Elles fournissent seulement deux électrolytes sur ce dont votre corps a besoin – le sodium et le chlorure.

2. Elles peuvent conduire à une surdose en sodium en surchargeant ainsi le mécanisme complexe du corps responsable de la régularisation des niveaux le sodium. 

Chacun de ces problèmes est très important, c’est pourquoi nous allons discuter les deux. Mais, nous allons nous concentrer tout d’abord, sur le deuxième. 

Plusieurs athlètes souffrent des mains et pieds gonflés à cause de la rétention d’eau causée par l’ingestion des tablettes du sel ou des produits électrolytiques qui contiennent des niveaux trop élevés du sodium pendant des activités sportives prolongées sous la chaleur. Le corps contient ses propres mécanismes très efficaces pour régulariser et redistribuer le sodium provenant des réserves dans le corps. La consommation excessive du sodium interfère avec ou contrebalance ces mécanismes complexes. De grandes quantités du sodium sont perdues dans la sueur, qui est minutieusement contrôlée par des récepteurs hormonaux dans le corps. Or, le remplacement rapide du sodium contrebalance le système, ainsi, la quantité d’eau consommée dilue le sodium contenu. Les compléments alimentaires contenant des niveaux élevés du sodium influence négativement le contrôle physiologique naturel des électrolytes dans le sérum. Une fois que le corps détecte une hausse des niveaux du sodium provenant des électrolytes d’origine exogène (nourriture, tablettes du sel, ou des produits contenant trop de sodium) ; l'hormone aldostérone envoie un signal aux reins pour arrêter le filtrage et redistribuer le sodium. Or, les reins vont excréter du sodium et une autre hormone, la vasopressine, prédominera et provoquera une rétention de liquides. Lorsque vous ingérer de grandes quantités du sodium cela peut résoudre une déficience du sodium temporairement, mais cela augmentera considérablement le risque d’encourir plusieurs autres problèmes, y compris l’augmentation des réserves de liquides sous formes de gonflement (œdème) dans les extrémités. Les conséquences comprennent également une pression artérielle élevée et un taux accru d'excrétion de sodium. Tous ces facteurs influencent négativement votre performance. Si vous avez déjà terminé un entraînement ou une course avec les mains, les poignets, les pieds ou les chevilles enflées, ou si vous avez eu des poches sous les yeux et autour des joues, il est probable que votre apport en sodium / sel était trop élevé.

En effet, le corps humain n'a besoin que d'une quantité minime de sodium pour fonctionner normalement. Nous avons besoin de seulement 500 mg de sodium par jour, et jusqu’à 2.000 mg pour les athlètes.

Cette quantité est facilement fournie par les aliments naturels et non transformés. Cependant, un Américain en consomme en moyenne environ 6.000 à 8.000 mg par jour, ce qui est bien au-dessus de la limite maximale de la dose recommandée qui est de 2.300 à 2.400 mg / jour. * (Voir l'astérisque à la page 44)

Un athlète stocke en moyenne au moins 8.000 mg de sodium alimentaire dans les tissus corporels pour se servir de ces stocks pendant l'activité sportive. En d’autres termes, vous avez déjà dans votre corps un vaste réservoir de sodium disponible à partir de votre régime alimentaire, prêt à être utilisé pendant l’exercice. En outre, votre corps dispose d'un moyen extrêmement complexe et efficace de contrôle et de redistribution du sodium dans le sang, ce qui permet de maintenir l'homéostasie.

Vous devez restituer votre apport en sodium pendant l'exercice, mais vous devez le faire en des quantités adaptées à ces mécanismes corporels complexes sans les contrebalancer.

*En 2009, les données des Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies aux États-Unis ont fourni des preuves scientifiques additionnelles selon lesquelles la majorité des américains âgés de plus de 20 ans devraient limiter la quantité de sodium (sel) qu'ils consomment quotidiennement à 1.500 milligrammes (mg) afin de prévenir et de réduire l’hypertension artérielle.


TROP D’ELECTROLYTES- LES CONSEQUENCES DE L’AUGMENTATION DES NIVEAUX DU SODIUM SUR LA SANTE 

Les régimes riches en sodium sont non seulement néfastes pour votre santé, mais les personnes qui consomment de grandes quantités de sodium dans leur régime alimentaire vont sûrement avoir un taux de perte de sodium plus élevé et auront donc besoin d'un apport en sodium plus important pendant l'exercice. Comme vous le savez probablement, le sodium cause la soif, et la soif conduit à boire trop de liquides, ce qui ne favorise définitivement pas la performance de votre corps. 


COMMENT RESTITUER LES ELECTROLYTES- N’AI-JE PAS BESOIN DE REMPLACER CE QUE JE PERDS DANS LA SUEUR?

Il est facile de formuler un produit qui correspond à l’une des nombreuses études d’analyse de la transpiration et de le vendre en partant du principe que les athlètes doivent tout simplement restituer ce qu’ils perdent. Certains produits ne font que cela. Malheureusement, cela pose un problème, car la transpiration varie énormément d’un individu à un autre et le corps humain ne fait pas et ne peut pas remplacer efficacement ce qu'il perd pendant un exercice à un rythme plus intense que celui de la marche. En effet, les électrolytes perdus ne sont pas remplacés instantanément par des électrolytes consommés.

Le corps ne peut restituer, dans les meilleurs des cas, qu’environ un tiers de ce qu’il perd pendant l’exercice. Ceci est valable pour les liquides, les calories, et les électrolytes. Si vous essayez de remplacer tous les liquides à la fois, vous allez probablement vous retrouver avec une hyponatrémie de dilution (taux de sodium sanguin excessivement dilué) ou une intoxication à l’eau. Si vous essayer de remplacer tous les nutriments que vous dépensez ; votre estomac sera totalement bouleversée et la restitution des nutriments s'arrêtera. De même, si vous essayez de remplacer en quantités égales tous les électrolytes perdus, un certain nombre de déclencheurs hormonaux peuvent créer plusieurs problèmes tels que la détresse gastrique, l’œdème, les spasmes musculaires et les crampes.

Comme souligné dans l'article intitulé MOINS, C'EST MEILLEUR *La bonne nutrition* au début de ce livre, la clé du succès de la nutrition (liquides, calories et électrolytes) est de NE PAS se concentrer sur ce que vous perdez, mais plutôt sur combien votre corps peut accepter et absorber de manière efficace. Docteur Bill Misner dit: "Donnez à votre corps entre 30% et 40%, même s'il vous supplie pour avoir 110%. Un principe essentiel que vous devez absolument retenir concernant la quantité de liquides que vous buvez et des calories que vous consommez et des électrolytes que vous restituez. Plus vous y adhérez, plus vous avez de chances à réussir.


SE REALIMENTER EN SODIUM AVANT UNE COURSE? MAUVAISE IDEE!

Selon un article rédigé par un diététicien agréé, une pratique très répandue actuellement, et même adoptée par de nombreux athlètes, consiste à augmenter l’apport en sodium dans le régime alimentaire en ajoutant trois à quatre grammes de sodium environ 12 à 24 heures avant la course.

Ce qui est gênant dans cette recommandation, c'est qu’o croyait qu'un diététicien agréé devrait bien connaître les conséquences d'un régime riche en sodium sur la santé (consommé par l'immense majorité des américains). Pourtant, cette personne recommande de prendre un supplément de sodium dans le régime alimentaire avant une course. De notre part, nous adhérons au principe qui consiste à limiter la teneur en sodium actuellement recommandée par les médecins, car une étude montre qu'une consommation chronique de plus de 2 300 milligrammes par jour peut contribuer à l’insuffisance cardiaque congestive (ICC), à l'hypertension, à la raideur musculaire, à l'œdème, à l'irritabilité, à l'arthrose, à l'ostéoporose, au syndrome prémenstruel (SPM), troubles du foie, ulcères et cataractes.

Nous mettons à votre disposition dans cet article plusieurs références qui consolident ces recommandations : 

1) Eichner, E.R. "Les déterminants génétiques et autres du sodium de la sueur." Rapports actuels de la médecine sportive 7.4 Supp 1 (2008): 236-S40.

Commentaire: Notre interprétation des affirmations / conclusions d'Eichner est que plus le régime que vous adoptez avant l’événement contient de sodium, plus le taux plasmatique d'aldostérone est supprimé, ce qui entraîne un taux plus élevé de perte de sodium dans la sueur au cours de l'événement. Nous pensons que la suppression de l'aldostérone avant les événements en augmentant l'apport en sodium ne favorise pas le maintien des contrôles homéostatiques naturels dans les normes saines, c’est-à-dire une alimentation pauvre en sodium de moins de 2.300 mg par jour.

Conclusion: Plus de sodium dans votre régime alimentaire signifie plus de sodium perdu pendant l'activité sportive.

2) Misner, William, Docteur et Directeur Recherche et Développement des Produits, "Réflexions sur la réduction du sodium. Le Déséquilibre Sodique: Ce qu’il cause et comment le résoudre." 43-46

Commentaire: Nous pensons que la consommation de plus de 2.300 mg / jour a des conséquences néfastes sur la santé variant selon la sensibilité individuelle prédisposée, tandis qu'une grande majorité de la population réagit négativement à une consommation supérieure à 5 800 mg / jour.

Conclusion: maintenir des niveaux de sodium compris entre 1.500 et 2.300 mg / jour répondra à vos besoins en sodium sans nuire à la trajectoire de l'aldostérone ou au rôle de l'organe du rein dans l'homéostasie.

3) Murray, R. et L. Kenney, "l’Equilibre Sodique et L’Exercice Physique". Rapports actuels de la médecine sportive 7.4 Supp. 1 (2008): S1-S2.

4) Stachenfeld, N.S. Les effets aigus de la consommation du sodium sur la soif et la fonction cardiovasculaire. Rapports actuels de la médecine sportive 7.4 Supp. 1 (2008): S7-S13.

Conclusion: les aliments salés et / ou les tablettes de sel ne sont pas la solution pour restituer les électrolytes. Or, vous devez plutôt adopter une approche à faible teneur en sodium favorisant un équilibre de minéraux essentiels qui améliorent de manière coopérative les actions hormonales et enzymatiques naturelles du corps. Ce dont vous avez besoin, est un produit offrant un apport complet en électrolytes sans perturber les mécanismes internes.

Commentaire: Le corps humain est conçu pour être sensible au contrôle de l'équilibre électrolytique homéostatique. Cela signifie qu'un apport constant en petites quantités de liquides et d'électrolytes aide à éviter les déficits sévères en liquides et la perte d'électrolytes.


LES ELECTROLYTES DANS LE CORPS - COMMENT LE CORPS CONTROLE LE SODIUM DANS LE SERUM

L'aldostérone est une hormone qui contrôle le taux de sodium circulant dans le corps humain. Lorsque le taux de sodium baisse de manière significative à cause de la transpiration ou de l'urine ; l'aldostérone est libérée, ce qui stimule les cellules des tubules rénaux pour augmenter la réabsorption du sodium dans le sang. En termes simples, le corps dispose d’un moyen très complexe et efficace pour surveiller, redistribuer et donc conserver ses réserves de sodium.

Une consommation élevée du sodium supprimera l'aldostérone sérique, alors qu'une consommation réduite de sodium augmentera l'aldostérone sérique. En d'autres termes, une trop grande quantité de sodium supprime et les effets bénéfiques de la redistribution du sodium de l'aldostérone, ce qui entraîne une perte plus grande du sodium. Inversement, un régime pauvre en sodium et un apport de sodium plus rationnel, combiné à la perte des électrolytes pendant l’entraînement ou la course, favorise la perte du sodium dans la sueur et l’urine.

Cela explique également pourquoi les résultats du taux de sudation peuvent être trompeurs. Vous constaterez que de nombreux entraîneurs ou chercheurs disent: "J'ai vu des athlètes qui ont perdu jusqu'à plusieurs grammes de sodium pendant une séance d'entraînement d'une heure". Cela peut arriver à certains athlètes aussi lors d’une séance d’exercice de courte durée, en particulier s’il s’agit d’un environnement contrôlé (comme faire du vélo stationnaire dans une pièce chaude non-aérée). Cependant, cela ne signifie pas que ces pertes dureront heure après heure. Encore une fois, les messagers chimiques et les hormones (notamment l'aldostérone) dans le corps permettent d’arrêter ces pertes dans la même trajectoire. Certainement le corps a besoin d'un apport en sodium, mais ce doit être en quantité adaptée aux effets de la redistribution / conservation du sodium de l'aldostérone. Une alimentation riche en sodium et / ou une consommation excessive de sodium lors d'un entraînement ou d'une course annulent les effets souhaités de l'aldostérone, ce qui entraîne une perte de sodium plus importante.

Conclusion: Au lieu d’adopter une recommandation selon laquelle il faudrait ajouter de plus en plus de sodium aux quantités déjà trop élevées et trop malsaines dans le régime alimentaire, les athlètes devraient s’attacher davantage à réduire leur consommation quotidienne du sodium. Il est presque prouvé que chacun d'entre nous consomme quotidiennement beaucoup plus de sodium qu’il en faut, et les effets néfastes d’une surconsommation du sodium dépassant les besoins quotidiens constituent un danger réel et présent qui compromettra une santé optimale. Réduire votre apport du sodium dans le régime alimentaire, tout en le maintenant en moyenne à 2.300 mg ou moins, n’est pas seulement une recommandation / un protocole plus de santé générale plus appropriés, mais cela bénéficiera également à votre performance sportive. Donc, ne remplissez certainement pas votre corps du sodium dans les jours précédant une course.


DONC QUELLE EST LA BONNE RÉPONSE? COMMENT RESTITUER LES ELECTROLYTES?

Le réapprovisionnement approprié en électrolytes pendant les exercices d’endurance nécessite une approche progressive et cohérente qui intègre tous les électrolytes en quantités adaptées aux mécanismes normaux du corps. N'oubliez pas que l'apport d'électrolytes doit être inférieur à la détection systémique, tout en contribuant à atténuer la dépression systémique. Cela signifie que vous devez consommer suffisamment pour soutenir les fonctions corporelles et éviter les problèmes liés à la chaleur, tels que les crampes, mais, sans surcharger votre corps. L'apport d'électrolyte doit glisser sous le système de détection radar de l'organisme tout en offrant un soutien optimal.

*** Endurolytes, Endurolytes Fizz et Endurolytes Extreme sont des produits électrolytiques à un apport complet conçus pour répondre aux besoins du corps en électrolytes. Ils sont conçus pour contrer les effets de l'hyperthermie, optimiser les fonctions spécifiques du corps et améliorer les performances d'endurance, notamment au-delà de la limite des deux heures. Le profil électrolytique de la formule Endurolytes équilibre les cations (ions à charge positive) et les anions (ions à charge négative) de manière responsable, sans favoriser un électrolyte par rapport aux autres. Il est important de noter que: lorsqu’un bilan d’électrolytes de cations en anions est géré dans la cellule productrice d’énergie, dans l’hypothèse où la cellule dispose des nutriments et des liquides nécessaires, cette cellule produira de l’énergie à un taux plus élevé qu’une autre cellule qui subit une surdose d’un seul cation mélangée à une liste irrationnelle d’anions. C’est une bonne raison pour éviter de consommer uniquement du sel ou d’utiliser un produit, qu’il s’agisse d’un nutriment ou d’un complément alimentaire, qui contient une teneur élevée en sodium. Car, généralement, ils comprendront les conséquences de quantités trop faibles d'autres minéraux électrolytiques. De plus, nous ne formulons pas d'Endurolytes, d'Endurolytes Fizz et d'Endurolytes Poudre pour refléter les quantités d'électrolytes perdus dans la sueur, car chaque personne a une prédisposition biologique unique en termes de perte de minéraux par la transpiration. En outre, les différences de taille et de forme physique d'un athlète, ainsi que le rythme de l'exercice physique et, bien entendu, de l'humidité et de la chaleur, peuvent représenter une différence pouvant aller jusqu'à 100% lorsque le taux de transpiration d'un athlète est comparé à celui d'un autre. Une formule unique basée sur le taux de transpiration ne peut pas répondre et ne répondra pas de manière appropriée à vos besoins en électrolytes.

Plus clairement, la formule d'Endurolytes n'est pas vraiment un produit pour remplacer les électrolytes, mais c’est plutôt une formule de soutien de la contrainte électrolytique. Elle aide à améliorer la performance du corps face aux exigences de l'exercice, en particulier sous la chaleur, en fournissant un complément alimentaire en minéraux bien équilibré, sans bouleverser les systèmes de contrôle normaux dans le corps.


LA FORMULE D'ENDUROLYTES

Endurolytes contient des minéraux chélates. La chélation est le processus de liaison d'un minéral à une autre substance, idéalement un acide aminé. Cela rend le minéral plus biodisponible. Les minéraux chélates sont la forme la plus souvent recommandée car ils offrent une plus grande absorption que leurs homologues non chélates. Par exemple, le magnésium est absorbé à 87% lors de la chélation, mais seulement à 16% lorsqu'il est pris sous une forme inorganique non chélate. Un scientifique spécialiste de la nutrition a écrit : "les estimations de l'absorption normale des minéraux sont en moyenne de 10%. Toutefois, l'absorption des minéraux chélates peut atteindre 60%". Maintenant, examinons chaque minéral dans la formule d'Endurolytes:

LE CALCIUM 

Est le minéral le plus abondant dans le corps humain. Un rythme cardiaque normal, une transmission nerveuse saine et de fortes contractions musculaires nécessitent un taux de calcium sanguin constant. Au cours de l'exercice, les enzymes dépendantes du calcium produisent de l'énergie à travers la conversion des acides gras et des acides aminés, fournissant 60 à 65% de vos besoins en énergie lorsque l'exercice dure plus de deux heures. Étant donné que les acides gras constituent une source d’énergie essentielle lors des exercices d’endurance, il est essentiel de disposer de suffisamment de calcium pour les convertir efficacement en énergie. Lorsque le taux de calcium dans le sang est bas, le corps va l'extraire des os, mais ce processus ne peut pas suivre le rythme d'épuisement pendant vos exercices. Une carence en calcium sérique pendant les activités des sports d'endurance peut entraîner une hypertension artérielle, des crampes musculaires et une faiblesse.

LE MAGNESIUM

Doit accompagner le calcium à un rapport de 1/2. Lorsque le calcium circule dans les cellules musculaires actives, le muscle se contracte. Lorsque le calcium quitte et que le magnésium le remplace, le muscle se détend. De nombreuses réactions enzymatiques nécessaires à la conversion des nutriments en énergie musculaire se produisent en présence de la quantité du magnésium adéquate. La carence en magnésium peut causer des crampes musculaires, des tremblements, des troubles du sommeil et, dans certains cas, des troubles convulsifs.

LE POTASSIUM

Est le principal cation (ion à charge positive) dans toutes les cellules musculaires. Il est nécessaire pour maintenir la concentration et l’équilibre optimaux du sodium. Les symptômes de la carence en potassium sont les suivants: nausée, vomissements, faiblesse musculaire, spasmes musculaires, crampes et rythme cardiaque rapide. Même si 100 à 200 mg uniquement sont perdus dans la transpiration (sans compter l'utilisation des muscles et des cellules internes), si nous essayons de remplacer ces quantités en une fois, l'équilibre optimal du sodium sera bouleversé. En outre, une trop grande quantité de potassium nuit à l'estomac et peut causer de graves troubles gastriques.

LE SODIUM

Est le principal cation (ion à charge positive) en dehors de la cellule. Un européen moyen a 8.000 mg de sodium en excès dans les tissus extracellulaires. Pendant les activités sportives d'endurance, trois à quatre heures minimum sont nécessaires pour épuiser ce minéral, ce qui peut entraîner des symptômes de pulsations cardiaques anormales, de contractions musculaires et d'hypoventilation. Cependant, si le sodium est remplacé au même rythme de son épuisement, il dominera les mécanismes de régulation hormonale permettant au corps de conserver les électrolytes. Une surconsommation du sodium causera différents types problèmes, le moindre étant la rétention d'eau. Par conséquent, nous recommandons vivement une restitution plus modérée et coopérative du sodium.

LE CHLORURE 

Est l'anion relatif (ion à charge négative) qui accompagne le sodium. Cet électrolyte est absolument nécessaire pour maintenir la tension osmotique dans le sang et les liquides extracellulaires. C'est un processus assez compliqué, mais pour résumer, considérons la tension osmotique comme le juste équilibre et la cohérence entre les liquides corporels et les électrolytes. Une quantité appropriée de chlorure (sous forme de chlorure de sodium) renforce, sans toutefois remplacer, le rôle de l'hormone aldostérone dans la régulation et le maintien des niveaux d'électrolyte appropriés.

LE MANGANESE 

Est inclus dans Endurolytes car il est nécessaire pour tracer les quantités optimales des enzymes pour les réactions des cellules musculaires afin de convertir les acides gras et les protéines en énergie. Encore une fois, les acides gras et les protéines constituent une partie essentielle de la nutrition des athlètes d'endurance. Bien que le manganèse soit pas techniquement un électrolyte, il est d’une grande importance. Les recherches montrent également que la carence en manganèse joue un rôle clé dans la fluctuation de la glycémie, la formation de radicaux libres résultant d'exercices intenses et les troubles de la fonction nerveuse, en particulier chez les athlètes plus âgés.

LA PYRIDOXINE HCL (vitamine B-6) 

Est un coenzyme nécessaire dans 60 réactions enzymatiques impliquant le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines. Nous n'incluons cette vitamine B6 soluble dans l'eau que dans Endurolytes FIZZ en raison de son rôle actif dans le maintien de l'équilibre sodium-potassium.


RÉSUMÉ

Un réapprovisionnement constant en liquides et en calories est essentiel pour maintenir les niveaux d'énergie pendant les séances d'entraînement et les courses. Assurer un réapprovisionnement constant en électrolytes est aussi important que la bonne nutrition. 

Il est assez facile de répondre à vos besoins en liquides et en calories, mais il faut également prêter plus d'attention à la satisfaction de vos besoins en électrolytes, car vous devez prendre en compte une plus grande variabilité. L'utilisation d'Endurolytes, Endurolytes Fizz ou Endurolytes Extreme lors de votre entrainement résoudra ce problème. Ils contiennent les bons minéraux dans le bon équilibre. En outre, comme elles sont indépendantes de vos sources caloriques et d’hydratation, elles vous offrent la souplesse de dosage nécessaire. Quels que soient votre taille, votre sport, l'intensité de votre entraînement, vos capacités physiques ou les conditions météorologiques, vous pouvez répondre à vos besoins en minéraux électrolytiques avec précision, heure après heure, avec Endurolytes, Endurolytes Fizz ou Endurolytes Extreme.


Le site Web de Hammer Nutrition contient plusieurs articles détaillés sur la restitution du sodium et des électrolytes. Nous vous recommandons particulièrement de lire:


La raison d'être des Endurolytes (www.hammernutrition.com/knowledge/advanced-knowledge/the-endurolytes-rationale/


Un régime alimentaire riche en sodium inhibe-t-il la performance et la santé en endurance? (www.hammernutrition.com/knowledge/endurance-library/high-sodium-diet-inhibit-endurance-performance-health/